POUR OU CONTRE L’E-SPORT AUX JEUX OLYMPIQUES ?

Nous avons interrogé 41 étudiants au sein du département information-communication de l’IUT de Tours afin de connaître leur vision de l’E-sport.

Considérez-vous les jeux vidéos comme une discipline admissible aux JO ?

71 % des sondés ont répondu non et 29 % oui. Les jeux vidéos semblent encore loin d’être acceptés comme une discipline sportive. Pour la plupart des personnes, ils sont considérés comme un loisir et non comme un sport.

Pourquoi est-ce que cela vous dérange?

La réponse la plus citée (69 %) est : les joueurs « devraient avoir leur propre compétition mondiale ». Les sondés ne dénigrent donc pas les jeux vidéos, mais ils estiment que les compétitions e-sportives ne sont pas « un sport » (62 %) et donc, logiquement, qu’elles ne sont pas admissibles aux JO.

Les jeux admis aux JO devraient-ils être toujours les mêmes ou devraient-ils changer d’une année à l’autre ?

Les personnes qui sont pour l’admission des jeux vidéos aux JO se répartissent de manière égale dans les deux options.

Faudrait-il proposer plusieurs jeux vidéos à chaque édition des JO ?

Cette proposition fait presque l’unanimité : 11 personnes sur 12, soit 92 %, choisissent plusieurs jeux vidéos par édition. Une seule personne préfèrerait un seul jeu. La diversification semble importante pour satisfaire le spectateur.

Julien Dubois