Transhumanisme, futur possible ou simple fiction ?

La technologie permettra-t-elle d’augmenter les capacités humaines ? C’est tout l’enjeu d’un nouveau courant de pensée, le transhumanisme, qui navigue entre science-fiction, pop-culture et recherche scientifique.

Imaginez un univers futuriste où une société humaine décadente, de plus en plus violente, coexiste avec une technologie toujours plus puissante. Dans ce monde-là, des innovations technologiques améliorent les humains. C’est l’univers de Cyberpunk 2077, dont la bande-annonce a été diffusée pour la première fois lors de l’E3 2019 (Electronic Entertainment Expo) à Los Angeles, l’un des plus grands salons mondiaux du jeu vidéo, avant sa sortie en septembre 2020. Ce jeu d’action-RPG (jeu de rôle où le joueur fait évoluer son personnage) aborde le thème du transhumanisme, une discipline qui recherche et évalue des possibilités d’innovations technologiques permettant de surmonter les limites biologiques humaines.  Un sujet souvent abordé dans des films ou des jeux vidéos de science-fiction. On peut citer les films Alita: Battle Angel de Robert Rodriguez (2019) et Elysium de Neill Blomkamp (2013), qui traitent de l’amélioration physique de l’être humain par la technologie (exosquelettes, transferts de mémoire…) ou la série Black Mirror (2011), qui imagine l’évolution des technologies actuelles dans le futur.

« Bientôt, semées sous votre peau, les puces feront partie de votre corps. Vous serez votre propre robot. Un autre monde est déjà au travail. Tout ce que la science est capable de faire, elle le fera. Un rêve de puissance nous emporte. »

Extrait du livre « Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit » (Laffont, 2013)

Jean d’Ormesson, écrivain et philosophe français

Les transhumanistes cherchent à développer les possibilités techniques afin que les gens vivent plus longtemps en bonne santé. Ils tentent aussi d’augmenter leurs capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles. Certaines innovations sont déjà en développement, comme des prothèses contrôlables par la pensée. En témoigne l’expérience de Leslie Baugh : en 2014, cet américain, qui avait perdu ses deux bras dans un accident 40 ans plus tôt, a pu retrouver l’usage de nouveaux membres grâce à des bras robotisés. Des améliorations existent donc déjà mais elles sont loin d’être aussi perfectionnées que les innovations vues dans les œuvres de fiction. La technologie est-elle l’avenir de l’humanité ? Certains y voient plutôt  une menace, que ce soit en termes d’emplois (des employés remplacés par des robots), de protection des données ou de défense militaire. Par ailleurs, le transhumanisme est critiqué par des scientifiques qui jugent ces recherches vouées à l’échec (défaillances technologiques…). Pour d’autres, il porte une vision positive du futur dans laquelle l’humanité s’améliore grâce à la technologie. A condition de garder la technologie sous contrôle.

Baptiste Dosseur